Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pérégrination Romélienne = Un idylle en voyage au travers de lointaines contrées.

31 May

Baños

Publié par romain et émilie  - Catégories :  #Equateur

Nous arrivons à Baños un peu nauséeux après que notre chauffeur ait tenté de battre son record de vitesse sur les routes courbées de la cordillère.

Premier objectif, trouver un hôtel pas trop cher ! En déambulant avec nos sacs dans la ville, on trouve un panneau publicitaire « chambre pour 4 dollars par personne », une aubaine ! Le temps de faire l’inspection des lieux puis on pose bagages… faut dire qu’on a tout de suite été convaincu après avoir grimpé les 3 étages pour nous rendre sur une terrasse avec vue panoramique sur les montagnes et, surtout, un barbecue ! On commence déjà à imaginer les parties de coinches sur la terrasse tout en mangeant notre morceau de bœuf ... hum, on en a déjà l’eau à la bouche !

On part tous les deux à l’assaut de la ville pour visiter son centre-ville, passer prendre des informations à l’office du tourisme et faire des courses pour le dîner (vous l’aurez compris, ce sera barbec ce soir!).

BañosBaños

Baños de Agua Santa ou Baños située dans la province du Tungurahua, au pied du volcan du même nom, le long du fleuve Pastaza, à 1 840 m d'altitude. Elle compte 20 000 habitants. Elle fut fondée par les dominicains et son église est consacrée à la Virgen del Agua Santa (« Vierge de l'eau sainte »).

C'est la ville la plus touristique de l'Équateur après Quito et Otavalo. Elle est réputée pour la qualité de ses eaux thermales et des paysages qui l'entourent (nombreuses cascades).

BañosBaños
Baños

Après Riobamba, on est plutôt content de revenir dans une ville plus petite et un peu plus « verte ». Les activités autour ne manquent pas : rafting, canoé-kayak, canyoning, acrobranche, VTT … bref, le coin est plutôt réputé pour être le spot des sports-nature. On décide de louer des VTT le lendemain pour nous rendre sur la route des cascades qui, comme son nom l’indique, va nous mener de cascades en cascades le long d’un canyon. Il est prévu 44 kilomètres aller/retour, même pas peur !

On revient des courses avec 2 kilo de viande. Laurent et Marion, qui étaient chargés du "liquide", ramènent quelques litres de bières et rhum… la soirée s’annonce longue ! Romain laissa parler l’ogre qui est en lui et ingurgita au moins 1,5 kilo de viande à lui tout seul. Un bel exploit !

Baños
Baños

Le lendemain, on se lève sans trop de difficulté (à notre grand étonnement ! C’est beau la jeunesse ! ) pour notre journée VTT. La route que nous empruntons pour sortir de Baños ne fait que descendre, on s’inquiète quant au retour dans l’autre sens ! 5 kilomètres plus tard, nous arrivons à notre première étape, une chute de quelques mètres dont quelques mains en ont fait une attraction en installant une tyrolienne au-dessus… ce qui veut dire que nous ne sommes pas seuls sur le site, évidemment. Nous apercevons un baroudeur à vélo qui, d’après son visage marqué par le temps et le soleil, doit être sur la route depuis un moment. On ne peut s’empêcher de le questionner… et là, encore un français ! Alain de son prénom, fait le tour du monde à vélo depuis 3 ans. On lui donne le « bon plan » de l’hôtel à Baños et on poursuivra nos discussions « voyages » à notre retour.

BañosBaños
Baños

On poursuit notre tour des cascades. 

BañosBaños
Baños
BañosBañosBaños

Plusieurs se présenteront à nous le long du chemin jusqu’à la plus surprenante "El pailon del diablo". On s’acquitte de notre droit d’entrée et allons-nous rendre aux pieds de celle-ci. Des aménagements ont été construits pour permettre l’accès derrière la cascade. On doit longer une grotte accroupis pour y accéder, c’est plutôt amusant et surtout très impressionant.

Baños
BañosBaños
BañosBaños

Nous continuons notre balade.

Effrayés par l’afflux touristique à la dernière cascade, nous préférons nous abstenir et trouvons un endroit au calme pour pique-niquer et reprendre des forces avant de s’attaquer au fond plat montant.

 

Baños

Le lendemain, on se réveille la tête dans le sot après une nuit plutôt agitée : des touristes ont décidé de taper du djembé sous nos fenêtres jusqu’à ce que la police les déloge.
Nous profitons du beau temps pour nous promener sur les hauteurs de la ville.

 

Baños
BañosBaños
BañosBañosBaños
BañosBañosBaños

Nous passons une dernière soirée avec nos compagnons de voyage avant que nos routes ne se séparent, l’occasion d’un bon resto et d’une dernière partie de coinche.

C’est avec un grand plaisir que nous avons revu Laurent et fait la connaissance de Marion. Ces 6 jours de route ensemble avec ses galère, joie et amusement auront été un moment fort de notre séjour. En partant nous souhaitons bon courage à Laurent qui tente de ramener toute la forêt équatorienne dans son sac, enfin, dans sa toile de jute !! :-)

C’est toujours un grand plaisir de vous voir. Pour sûr, nos chemins se croiseront à nouveau très vite. A bientôt les amis !

Commenter cet article

À propos

Pérégrination Romélienne = Un idylle en voyage au travers de lointaines contrées.